Yves Réquéna

Médecin français s’est spécialisé en acupuncture, au cours de ses études médicales, dès 1971. Ayant passé sa thèse de doctorat à Marseille en 1974 en pionnier sur le sujet de l’acupuncture en gastro-entérologie, il découvre un an après être diplômé, en 1975, le traitement pour arrêter de fumer avec deux aiguilles en une seule séance. Il publie avec ses confrères une expérimentation scientifique portant sur 1353 cas de sevrage de tabac contrôlé en milieu hospitalier qui fera l’objet de publications internationales.

Puis il enseigne l’acupuncture à la faculté de médecine de Marseille et oriente ses recherches sur la notion de terrains en acupuncture, de constitutions et de tempéraments, s’attachant à démontrer le lien entre le caractère, les émotions avec les énergies des méridiens et les maladies. Ses découvertes s’expriment en 1 encyclopédie médicale de 1500 pages en 3 volumes : « Terrains et pathologies en acupuncture » qu’il simplifie pour le grand public dans « Acupuncture et psychologie » paru en 1982  

Il participe dans le même temps à lutter politiquement avec ses collègues pour instituer l’enseignement officiel de l’acupuncture dans les facultés de médecine aboutissant à la mise en place du Diplôme Inter-universitaire d’Acupuncture (D.I.U.). La suite de ses recherches l’amènera à classer les plantes occidentales selon les 5 éléments de l’acupuncture. Tandis que ses livres sur l’acupuncture et les plantes se diffusent dans le monde médical et se traduisent en plusieurs langues, il participe aux congrès internationaux d’acupuncture et démarre une carrière d’enseignement international sur ses théories de terrain en acupuncture et en phytothérapie qui contribue à sceller sa notoriété. Et parallèlement, préoccupé de la vulgarisation au plus grand nombre, il publie pour le grand public « Le guide pratique des moxas chinois » et « Le guide du bien-être selon la médecine chinoise ».

C’est pourtant, dès 1983, lors d’un de ces congrès qu’il découvre le Qi Gong, gymnastique chinoise utilisée par les médecins chinois au côté de l’acupuncture et expérimentée dans le sida au Lincoln hospital à New York. Il rencontre l’équipe de Harvard en 1986 qui planche sur ce sujet notamment Herbert Benson et David Eisenberg le chargé de recherche sur le Qi Gong à Harvard. Ces rencontres, ainsi que son expérience antérieure du yoga lui font réaliser toute l’importance du Qi Gong pour la médecine, dans le futur. Il n’a de cesse alors de pratiquer et d’étudier le Qi Gong auprès de 15 maîtres chinois de Qi Gong au cours de voyages successifs en Chine, aux USA.

Il fonde en 1989 la première école de Qi Gong d’Europe et donc de France, l’Institut Européen de Qi Gong, et consacre désormais une partie de son temps à l’enseignement du Qi Gong. Il sera sollicité successivement comme directeur technique et comme conseiller pédagogique régulièrement dans des écoles de Qi Gong en Espagne, en Suisse, au Portugal, en Argentine, au Mexique et se déplace en Italie, en Belgique, aux USA, en Colombie, au Brésil où il est convié à enseigner le Qi Gong auprès des acupuncteurs, du grand public et des artistes.

Ses livres et vidéos sur le Qi Gong sont publiés et diffusés aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Autriche, en Espagne, Italie, Argentine, au Portugal, Mexique et au Québec.

Décidé à faire reconnaître la profession d’enseignant du Qi Gong, il participe avec ses collègues à regrouper les professionnels en une Fédération Européenne de Qi Gong et tout récemment crée avec ses confrères la première association scientifique médicale de recherche sur le Qi Gong en France, profitant des liens établis avec les scientifiques chinois, européens et américains. En Allemagne, il découvre que le Qi Gong est remboursé par les assurances sociales, étudié avec des crédits de recherche du Ministère de la Santé et enseigné dans trois cliniques spécialisées en médecine chinoise notamment dans le traitement du cancer avec l’acupuncture et la pharmacopée chinoise. Son objectif est de parvenir à de telles initiatives en France, et plus généralement dans le monde. Un contact personnel avec le Ministre de la Santé du Mexique l’a amené récemment à proposer des stratégies thérapeutiques par le Qi Gong sur certains fléaux endémiques dans ce pays : le diabète et l’hypertension artérielle, ainsi que l’obésité.

Au-delà du domaine proche de la santé, le Qi Gong s’avère par ailleurs plein de promesses d’applications dans la réhabilitation des personnes âgées ainsi que la prévention du stress, l’éducation des jeunes ou encore le sport et l’entraînement des athlètes. Le Qi Gong est également utilisé par les artistes pour aiguiser leurs talents et la créativité, dans le domaine du chant, de la danse, de la musique, de la peinture. Le Qi Gong voit ses applications aussi en psychothérapie et dans le développement personnel : la communication et le monde de l’entreprise.Par essence, le Qi Gong est surtout et avant tout une méthode préventive du stress, du vieillissement et de la récupération des ressources personnelles. Il s’inscrit parfaitement dans les stratégies préventives médicales ou paramédicales ainsi que dans celles de la remise en forme et de l’optimisation de santé dans le cadre de la thalassothérapie, des spas et des cliniques de régénération.

C’est pour sensibiliser le grand public à tous ces domaines d’utilisation du Qi Gong qu’Yves Réquéna a écrit son dernier livre « Qi Gong, la gymnastique des gens heureux » chez Guy Trédaniel, où il dirige une collection « Le Temps d’Agir » sur les techniques nouvelles et les nouvelles approches de la santé et du développement personnel. Conscient de ce que le mot prévention veut dire, il s’investit à nouveau en 2004, à promouvoir sa méthode pour « arrêter de fumer en une séance d’acupuncture », titre de son dernier ouvrage avec lequel il compte aider les fumeurs à désirer d’arrêter et convaincre surtout le monde de la santé : médecins, spécialistes, acupuncteurs, sage-femmes, d’utiliser cette méthode la plus rapide et parmi les plus efficaces. Il a créé l’Institut Chiapi afin de leur proposer une formation professionnelle d’une journée (pour en savoir plus, voir www.arreterdefumer.info  ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s